AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Initiation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fan-de-livres94
Modo' s0 Cut£
avatar

▬ Messages : 831
▬ Date d'inscription : 14/03/2009
▬ Age : 23
▬ Localisation : Thann, Alsace

About You
Ton genre de lecture: Young Adult
Ta lecture en cours : Bel-Ami, de Maupassant et Sans Raison, de Patricia Cornwell
T'as des amis sur le fow ?:

MessageSujet: Initiation   Ven 3 Avr - 19:33




Chapitre 1






C'était le dernier jour que je passais à San Fransisco en compagnie de ma famille d'accueil.
Mr et Mrs Blackwood m'avaient recueilli lorsque j'avais huit ans. Je suis Alaina Theialos et j'ai 15 ans.

Je logeais dans un orphelinat de la ville, car mes parents avaient mystérieusement disparu un soir d'automne.
On m'avait donc placé dans cette endroit qui avait l'air d'une prison. L'extérieur était de béton recouvert d'une peinture noire qui donnait un aspect lugubre. Pour ce qui était de l'intérieur, les mêmes couleurs sombres et délavés tapissaient les murs. Ce n'était pas un endroit très joyeux. Quand on y entrait, on pouvait observer les enfants entrain de jouer dans leur coin, le regard triste et malheureux. Tout ce qu'ils voulaient , c'était de retrouver une famille et de vivre une vie normale. C'est ce qui se passa pour moi quand les Blackwood arrivèrent. Ils ne pouvaient pas avoir d'enfants, alors ils décidèrent de venir à l'orphelinat pour en adopter un. C'était un grand jour pour nous les enfants. Quand des personnes comme ce couple venaient ici, c'était notre chance de partir de cet endroit et il ne fallait pas la louper. Tout le monde se faisait beau et essayait d'être présentable pour pouvoir gagner le cœur des deux jeunes gens.
Je me rappellerais toujours de ce jour. La directrice avait fait le tour de l'orphelinat avec Mr et Mrs Blackwood et ils étaient arrivés vers nous. Nous étions en ligne, et attendions de voir qui ils allaient choisir. Ils nous demandèrent notre nom et quand la femme s'arrêta devant moi, elle me fit un grand sourire. Elle se tourna vers son mari, et lui dit que c'était moi qu'elle voulait adopter. J'étais très heureuse, mais je me retint de sauter au plafond, par respect pour les autres.
Les Blackwood me considérèrent tout de suite comme leur propre fille. J'étais intelligente,
gentille, et je ne leur posais aucuns problèmes. Au début, je fus un peut timide, mais après quelques heures, tout se passa bien. Je me sentais chez moi. Ma nouvelle vie débuta. Elle fut très remplit et j'étais très heureuse d'avoir été adopté par ces personnes.

Seulement voilà... après sept ans de vie tranquille en leur compagnie, des événements bizarres ont commencé à se produire. J'entendais tous ce que les gens pensaient. Mon ouïe était surdéveloppée et je percevais tous les petits bruits, même les plus infimes de la maison. Certaines fois c'était pratique, comme par exemple quand vous vouliez écouter des conversations entre adultes ou alors quand vous vouliez espionner les garçons de votre classe pour savoir ce qu'ils pensaient de vous. Mais parfois, il y avait tellement de bruit que toute les pensées affluaient en même temps et alors une migraine phénoménale m'envahissait. C'était une expérience très étrange mais très désagréable aussi. Je n'osai pas en parler à mes parents, de peur qu'ils ne me prennent pour une folle.
Certaines nuit, j'étais prise d'insomnie à cause du robinet du bas qui gouttait et qui faisait un boucan d'enfer dans ma tête. Je pouvais aussi entendre les souris qui couraient dans la cave. L'enfer ! J'avais demandé à mes parents de m'acheter des boules caisse, et lorsqu'ils m'avaient demandé la raison, je leur avais répondu que c'était parce que je ronflais … tu parles !!
Une toute nouvelle phase de ma vie débuta. Il fallut que je l'appréhende et que je la cache aux autres personnes, même à mes parents.

Pourtant un soir, ils apprirent la vérité. Il faisait nuit, la lune éclairait le jardin d'une lumière argentée. Je rêvais, mais c'était quelque chose de vraiment étrange qui très vite se transforma en cauchemar. Je n'arrivais pas à me réveiller. J'étais vraiment effrayé par les êtres qui hantaient mon cauchemar. Je hurlai et me débattis contre les fantômes de mes rêves. Mes cris devaient être réelles, car mes parents accoururent ! Arrivés devant la porte, ils se stoppèrent net et restèrent muet de stupéfaction. Je flottais à plus d'un mètre du lit. Mes bras étaient croisés sur mon torse et mes cheveux volaient, comme si il y avait eu du vent .Une multitude d'objets lévitaient autour de moi ! Ma lampe de chevet, mes livres, mes vêtements, tous gravitaient en un cercle parfait autour de moi. Ce fut un choc pour eux, ils n'avaient jamais vu un tel phénomène de leur vie !

Quand je me suis réveillés le lendemain, ils avaient une mine affreuse et je dûs leur demander ce qui n'allait pas. Il me racontèrent tout en détail. J'étais horrifiée. De quoi étais-je capable réellement ? Je ne leur avais pas dit que je pouvais lire les pensées et entendre les choses à plus de 100 mètres car je pense qu'ils m'auraient chassé de leur maison et je ne voulais pas partir.
Ils me demandèrent si j'avais une explication, mais je ne comprenais pas plus qu'eux. Une tension s'installa entre nous.
Durant la semaine qui suivit, aucun autre incident ne se produisit. J'allai à l'école normalement et l'ambiance à la maison redevint normal. Comme si rien ne s'était passé. Je redoutai un autre épisode et ne dormis pas beaucoup durant les nuits. Mais aucun phénomène anormal n'arriva et je fus un peu soulagé... ce que je n'aurais pas du être ! Le lundi suivant, une semaine après « l'épisode » - on avait décidé de l'appeler comme ça avec mes parents – un autre drame se produisit. Sauf que celui ci prit une plus grosse ampleur.

Il était 17 heure et les cours étaient finit. Pendant le cours de sport je m'étais amusés à lire dans les esprits des garçons. Je m'étais bien amusée. Parfois quand j'étais de bonne humeur, j'aidais mes amis en leur disant que un tel voulait sortir avec elle. Elle me remerciait à chaque fois ! Il fallait bien que mes compétences servent à quelque chose. J'arrivais déjà mieux à trier les pensées, et je pouvais distinguer à qui elles appartenaient quand elles arrivaient dans ma tête.
Par exemple je n'aimais pas la façon de penser de Peter, un garçon de ma classe. Il avait toujours des idées perverses en têtes qui me dégoutaient ! Le pire était que toute les filles étaient folles de lui ! N'importe quoi ! Évidemment, moi qui savait en permanence ce qu'il avait dans le caillou, je m'étais vite abstenu de le coller partout où il allait. Imbécile !
Après le cours de sport, j'allai donc dans les vestiaires et me changeai rapidement. Je sortis ensuite du lycée pour rentrer chez moi.
Je marchai tranquillement sur le trottoir de la cinquième avenue quand tout se passa très vite. J'entendis une voiture arriver au loin bien avant de la voir. Rien d'inhabituelle vu que c'était une rue fréquenté pour les sorties de classe. Mais le flot de pensées ne tarda pas à arriver. C'était étrange ... tout était très flou et confus ! Je remarquai rapidement que quelque chose n'allait pas. Les pensées du chauffeur étaient de trop mauvaise qualité ! Je compris au bout de quelques secondes qu'il était en panique ! Le véhicule tourna enfin dans la rue où je me trouvai. Il était à plus de cent mètres, mais le conducteur semblait en avoir perdu le contrôle et fonçait droit sur moi, ce qui expliquait toutes ces pensées illisibles. J'entendais sa respiration s'accélérer et le bruit qu'il faisait en essayant d'appuyer sur les pédales. Je perdis un instant le fil de la réalité, puis me ressaisit. Je pouvais facilement m'éloigner de sa trajectoire, mais la peur paralysa mes jambes. La voiture n'était plus qu'à cinq mètres d' où je me trouvais. J'avais les yeux et la bouche grand ouvert. J'allais me faire écraser par cet homme.
Puis, sur une impulsion, je fermai les yeux, mes mains se levèrent devant moi, et une sorte de champs de force en sortit. C'était très bizarre, je sentais quelque chose qui sortait de mes mains, mais je n'avais aucune idée de ce que ça pouvait être. Je ne perçut aucun choc.
Je rouvris les yeux pour voir ce qui se passait, n'ayant pas l'impression que la voiture m'avait écrasée et ce que je vis me laissa pantoise !
La voiture et le chauffeur se trouvaient toujours à la même distance qu'avant, mais au lieu d'être sur le sol ... ils lévitaient à plus de un mètre de hauteur ! J'essayai de lire dans les pensées de l'homme au volant.

* Mais qu'est ce... ?? Moi... pas...mort ? Oh !! Extraterrestre ? *

Aille !! Une voix dans ma tête me fis comprendre que c'était moi qui avais déclenché ce phénomène. Il fallait que j'essaye par un moyen quelconque de les faire redescendre. Je devais me sauver avant que des gens entendent le boucan et viennent voir ce qui se passait.
Le conducteur me regardait avec des yeux ronds, hébété, encore sous le choc. Je ne comprenais rien à ses pensées qui étaient tellement incohérente.
Je regardai autour de moi pour voir s'il n'y avait eu aucun témoin. Personne au alentours, une chance !
Profitant de ce laps de temps pour m'éclipser, je courus pour rentrer chez moi. Je fis aussi vite que je pus. Le noms des rues défilaient devant mes yeux et des larmes commencèrent à couler. Arrivée devant la maison, je montai directement dans ma chambre. Je me jetai sur le lit et pleura pendant une heure. Qu'est-ce qui m'arrivais ? Pourquoi je faisais des choses aussi horribles ? Pourquoi étais-je différente des autres ? Une tonne de question s'imposa à moi.
J'avais horriblement honte. Je ne pouvais pas me regarder dans un miroir sans voir un monstre. Je restai dans cet état jusqu'à l'heure du diner. C'était obligé qu'ils soient au courant de ce qui c'était passé. Tout le monde était a courant de tout dans cette ville !
Je descendis doucement les escaliers en regardant en bas, pour voir où se trouvaient mes parents. Ils étaient dans le canapé. Ça commençait mal. Quand ils voulaient parler de quelque chose, ils s'asseyaient toujours dans le canapé en face de moi.
Je compris qu'ils étaient déjà au courant. Je me dirigeai vers le petit fauteuil en face d'eux et les regardai. Il n'y eu aucune paroles, mais nous nous étions compris. Les bizarreries recommençaient.
Le repas était prêt et nous mangeâmes en silence.
Après avoir fini ce que ma mère avait préparé, celle ci leva la tête vers moi et me dis, tout en sanglotant, que je ne pouvais plus rester ici.
Je vis de la souffrance dans ses yeux, elle ne voulait pas que je parte mais je ne pouvais pas non plus rester ici.
Je compris que avec mes « dons », si on pouvait appeler cela comme ça, je leur avais posés beaucoup de soucis.
Une voix cria, me sortant de mes souvenirs :

_ Alaina, tu vas rater ton avion, il faut que tu te dépêches !

C'était ma mère. Je restai plantée devant ma chambre, deux grosses valises à côté de moi.
Mes parents ne m'en avaient pas fait par, mais depuis le premier incident, ils m' avaient cherché une autre famille d'accueil, au cas où cela se reproduirait. Ma mère en avait trouvé une qui acceptait de me prendre, bien qu'elle leur ait précisé que je possédais des dons spéciaux.
Je trouvais cela vraiment bizarre !

J'avais du mal à quitter cette maison, qui était mon foyer depuis maintenant sept ans. Ils allaient me
manquer, mais c'était comme ça. Mes parents c'étaient chargés de m'inscrire dans un nouveau lycée pour la rentrée. L'année scolaire était presque fini et ils s'étaient arrangés avec le principal. Vu que j'avais eu des bons résultats toute l'année, je n'aurais pas à refaire ma seconde.
Un soucis de moins pour moi. Je promis de leur écrire dès que je le pourrais.
Les adieux furent brefs, mais chargés en émotions. J'enlaçai mon père et l'embrassa sur la joue, tandis que je serrai ma mère dans mes bras. Je vis des larmes naître dans leurs yeux, et je me retournai pour ne pas pleurer.
Je montai dans le taxi qui devait m'emmener jusqu'à l'aéroport. Je tentai de ne pas lire dans leurs pensées, mais c'était un exercice très difficile lorsque j'étais perturbée. Un flot de tristesse m'envahit. Je ne pus m'empêcher de repenser à tous les bons moments que j'avais passé avec eux. Mais j'avais aussi fait endurer à ma famille bien des épreuves, et pourtant… dans leurs esprits, une immense vague d'amour et d'affection jaillit à mon égard.

Le taxi démarra, mes parents ne furent plus que deux petits points dans cet immense paysage, et moi, je commençai une nouvelle vie en m'élançant vers l'inconnu.


Dernière édition par fan-de-livres94 le Lun 2 Aoû - 21:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kate-walsh-actu.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Initiation   Ven 3 Avr - 21:14

J'aime, et c'est tres bien ecrit , bravo Smile
Revenir en haut Aller en bas
fan-de-livres94
Modo' s0 Cut£
avatar

▬ Messages : 831
▬ Date d'inscription : 14/03/2009
▬ Age : 23
▬ Localisation : Thann, Alsace

About You
Ton genre de lecture: Young Adult
Ta lecture en cours : Bel-Ami, de Maupassant et Sans Raison, de Patricia Cornwell
T'as des amis sur le fow ?:

MessageSujet: Re: Initiation   Ven 3 Avr - 21:54

merci !! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kate-walsh-actu.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Initiation   Ven 3 Avr - 23:16

j'aime bien ton début d'histoire, c'est intriguant parce que dès le début on sait qu'elle est étrange meme si on ne sait pas en quoi (pour le prologue) c'est bien un peu de suspens est toujours bon.
pour ton 1er chapitre j'ai quelques petites choses à dire et si parfois c'est dit d'une manière qui te parait agressive je m'en exuse d'avance mais c'est ma manière de parler mais ce n'est pas nécessairement volontaire ou que je t'agresse. ça peut etre gênant quand on ne le sait pas, Marie le confirmera ^^. Alors je n'ai pas tout relevé mais il y a quelques fautes, il faudrait que tu te relises et les corriges. ("se" als que c'est "ce", des "t" au lieu de "s" a la 1ere personne...) Je pense que souvenir est le titre du chapitre ms ça fait bizarre par rapport à ce que tu racontes. Tu parles essentiellement de ses pouvoirs qui arrivent et de son départ chez une autre famille. Donc ça fait bizarre que tu mettes ça mais après c'est moi qui le pense et ça n'a peut etre pas choqué plus que ça les autres. Je chipote peut etre mais moi je mettrai un point après "c'était ma mère. " (a la fin, dernier paragraphe). Je pense que c'est beaucoup plus logique.
Quand elle croit rêver et qu'elle se met à léviter... tu dis que le lendemain elle ne s'en souvient pas, il faudra que tu fasses en sorte, soit dans ce chapitre soit après quelque chose de sorte à ce qu'elle s'en souvienne ou que tu dises que ce sont ses parents qui le lui ont dit, sinon techniquement elle ne s'en souvient pas et c'est bizarre dans ce cas qu'elle en parle.
Attention, tu commences ta phrase avec du passé simple alors reste au passé simple et n'emploie pas en meme temps l'imparfait sinon c'est bizarre.
Attention aux répétitions : "La voiture n'était plus qu'à cinq mètres de moi, lorsque mes mains se levèrent devant moi et qu'une sorte de champs de force en sortit." Moi 2 fois c'est un peu trop, faut changer la phrase. A la phrase suivante tu mets : "J'ouvris les yeux " mais tu n'as pas précisé avant qu'elle les avait fermé.
alors finalement je vais remettre ton texte parce que j'ai corrigé les fautes et fais des modifications dans les phrases (ponctuations en particulier). Tu peux ou ne peux pas le prendre mais je te le mets. Je n'ai rien changé d'autre, promis ^^. Voila donc j'espere que ça va t'aider et j'attends la suite avec impatience et si tu as besoin de conseils ou d'explications sur ce que j'ai mis tu peux tjs le dire ^^.


C'était le dernier jour que je passais à San Francisco en compagnie de ma famille d'accueil. M et Mme Backwood m'avais recueilli lorsque j'avais huit ans. Je logeai alors dans un orphelinat de la ville, après que mes parents eussent mystérieusement disparu. Les Backwood m'ont tout de suite considérée comme leur propre fille. J'étais belle, intelligente, gentille, et je ne leur posais aucun problèmes. Mais voilà que, après six ans de vie tranquille avec eux, des événements bizarres ont commencé à se produire. J'entendais tous ce que les gens pensaient. Mon ouïe était surdéveloppée et je percevais tous les petits bruits, même les plus infimes de la maison. Je n'osais pas en parler à mes parents, de peur qu'ils ne me prennent pour une folle. Pourtant un soir, ils apprirent la vérité.
Il faisait nuit, la lune éclairait le jardin d'une pâle lumière argentée. Je rêvais, mais très vite, mon rêve se transforma en cauchemar. Je n'arrivais pas à me réveiller. Je hurlais, ne sachant pas si mes cris étaient réels. Ils le devaient car mes parents accoururent. Arrivés devant la porte, ils stoppèrent net et restèrent muet de stupéfaction. Je flottais à plus de un mètre du lit et une multitude d'objets lévitaient autour de moi ! Ce fut beaucoup à assimiler pour eux. Le lendemain, ils tentèrent de me faire parler de ce qui c'était passé, mais je ne me rappelais plus de rien. L'ambiance était tendue, et ça me mettait mal à l'aise.
Durant la semaine qui suivit, aucun autre incident ne se produisit. Ce qui n'était pas le cas lundi. Sauf que cette fois-ci, c'était plus grave.
Je rentrais tranquillement du collège, marchant sur le trottoir de la cinquième avenue. Tout se passa très vite. J'entendis une voiture arriver bien avant de la voir ! Elle tourna dans la rue où je me trouvai. Elle était à plus de cent mètres mais le conducteur semblait en avoir perdu le contrôle et fonçait droit sur moi. J'aurais facilement pu m'éloigner de sa trajectoire mais la peur avait paralysé mes jambes. La voiture n'était plus qu'à cinq mètres de moi, lorsque mes mains se levèrent devant moi et une sorte de champs de force en sortit. J'ouvris les yeux pour voir ce qui se passait. Je n'avais pas l'impression que la voiture m'avait écrasée et ce que je vis me laissa pantoise ! La voiture se trouvait toujours à cinq mètres mais au lieu d'être sur le sol, elle lévitait à plus d’un mètre de hauteur. J'ai tout de suite compris que c'était moi qui avais déclenché ce phénomène et j'essayais tant bien que mal de la faire redescendre. Le conducteur me regardait avec des yeux ronds, hébété, encore sous le choc des événements. Profitant de ce laps de temps pour m'éclipser, je courus pour rentrer chez moi. Le soir même, mes parents eurent vent de l'accident et comprirent que les bizarreries recommençaient. Ma mère m'a dit, tout en sanglotant, que je ne pouvais plus rester ici. Une heure plus tard, mes valises étaient prêtes. Depuis le premier événement, elle avait commencé à chercher des familles, au cas où cela se reproduirait. Elle en avait trouvé une qui acceptait de me prendre, bien qu'elle leur ait précisé que je possédais des dons spéciaux. Je trouvais ça bizarre ! Une voix cria, me sortant de mes souvenirs :
- Maya, tu vas rater ton avion, il faut que tu te dépêches !
C'était ma mère. Je restai plantée devant ma chambre, deux grosses valises à côté de moi. J'avais du mal à quitter cette maison qui était mon foyer depuis maintenant six ans. Ils allaient me manquer, mais c'était comme ça. Je promis de leur écrire dès que je le pourrais. Les adieux furent brefs, mais chargés en émotions. J'enlaçai mon père et lui fis un gros bisou sur la joue. Ma mère, je la serrai dans mes bras. Je vis des larmes naître dans leurs yeux, et me retournai de peur d'éclater en sanglots. Je montai dans le taxi qui devait m'emmener jusqu'à l'aéroport. Je tentai de ne pas lire dans leurs pensées, mais c'est un exercice très difficile lorsque je suis perturbée. Un flot de tristesse m'envahit. J'avais fait endurer à ma famille bien des épreuves, et pourtant… dans leurs esprits, une immense vague d'amour et d'affection jaillit à mon égard. Le taxi démarra, et mes parents ne furent plus que deux petits points dans cet immense paysage.
Revenir en haut Aller en bas
fan-de-livres94
Modo' s0 Cut£
avatar

▬ Messages : 831
▬ Date d'inscription : 14/03/2009
▬ Age : 23
▬ Localisation : Thann, Alsace

About You
Ton genre de lecture: Young Adult
Ta lecture en cours : Bel-Ami, de Maupassant et Sans Raison, de Patricia Cornwell
T'as des amis sur le fow ?:

MessageSujet: Re: Initiation   Sam 4 Avr - 12:45

Merci pour tes conseils, c'est vrai que je ne suis pas très bonne en orthographe 🇳🇴
Je pense que je vais prendre le corrigé de ton texte et que je fais changer quelques elements, qui c'est vrai des fois ne sont pas assez développés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kate-walsh-actu.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Initiation   Sam 4 Avr - 15:22

pour l'orthographe t'inquiète pas ça va s'améliorer plus tu écris et plus tu lis. Et de rien pour les conseils c'est fait pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Initiation   Sam 4 Avr - 19:33

La flemme fait que je n'ai pas lu les fautes qu'Alicia ( Accro des livres) a corrigées... Personellement j'ai relevé quelques fautes d'orthographe... Tu as dit que l'orthographe & toi ça faisait deux donc, je te les signale.... Si Alicia l'a déjà fait.. Je suis désolée d'insister...
Alors...

Ne sachant pas si mes cris étaient réelles = mes cris étaient réels
Ils le devaient= (je rephraserais comme ça:) ils devaient l'être.
Ils stoppèrent net = (je dirai:) Ils se stoppèrent net
De ce qui c'était passé = de ce qu'il s' était passé
l'ambiance était tendu = tendue
Une voiture arirvé = arriver
la voiture m'avais écrasé = m'avait écrasée
le conducteur m regardais =regardait
les bizarreries recommençais = recommançaient
Depuis le premier évènements = là il faut choisir entre le pluriel ou le singulir, je ne me pemet pas de corriger, je ne sais pas ce que tu choisis.
Bien qu'elle leur ai = ait
Mais chargé en émotions = chargés
c'set un exercices = un exercice

Voilà tout. Biz'ous j'espère que tu le prends pas mal
Revenir en haut Aller en bas
fan-de-livres94
Modo' s0 Cut£
avatar

▬ Messages : 831
▬ Date d'inscription : 14/03/2009
▬ Age : 23
▬ Localisation : Thann, Alsace

About You
Ton genre de lecture: Young Adult
Ta lecture en cours : Bel-Ami, de Maupassant et Sans Raison, de Patricia Cornwell
T'as des amis sur le fow ?:

MessageSujet: Re: Initiation   Dim 5 Avr - 11:20

non au contraire c'est bien que vous me disiez se qui ne va pas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kate-walsh-actu.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Initiation   Dim 5 Avr - 13:19

oui mais j'ai bien peur d'avoir répété ce qu'Alicia avait déjà dit...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Initiation   Ven 24 Avr - 20:20

Je la lirai plus tard, la je doi en lire pas aml, tkt se weekend jorai le tem

Je poste mon chapitre 1 sur ma fc'
Revenir en haut Aller en bas
fan-de-livres94
Modo' s0 Cut£
avatar

▬ Messages : 831
▬ Date d'inscription : 14/03/2009
▬ Age : 23
▬ Localisation : Thann, Alsace

About You
Ton genre de lecture: Young Adult
Ta lecture en cours : Bel-Ami, de Maupassant et Sans Raison, de Patricia Cornwell
T'as des amis sur le fow ?:

MessageSujet: Re: Initiation   Lun 2 Aoû - 21:43

J'ai édité le premier message, j'ai modifié le premier chapitre pour qu'il soit plus long. J'ai développé plus l'histoire.
J'attends vos avis =)
Qu'ils soient bon ou mauvais, en tout cas n'hésitez pas à me dire ce qui ne va pas ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kate-walsh-actu.skyrock.com
cl0oe

avatar

▬ Messages : 1192
▬ Date d'inscription : 13/03/2009
▬ Age : 23
▬ Localisation : Alsace

About You
Ton genre de lecture: Fantastique/Fantasy/Bit-lit
Ta lecture en cours : Oksa Pollock, L'inespérée de Anne Plichota
T'as des amis sur le fow ?:

MessageSujet: Re: Initiation   Lun 2 Aoû - 22:09

"Tout ce qu'ils voulaient , c'était de retrouver une famille et de vivre une vie normale. "

Il faudrait plutôt que tu dises : "Tout ce qu'ils voulaient, c'était retrouver une famille et vivre une vie normale."

"Quand des personnes comme ce couple venaient ici, c'était notre chance de partir de cet endroit et il ne fallait pas la louper. Tout le monde se faisait beau et essayait d'être présentable pour pouvoir gagner le cœur des deux jeunes gens.
"


--> plutôt utiliser le présent ici.
" Quand des personnes comme se couple viennent ici, c'est notre seule chance de partir de cet endroit et il ne faut pas la louper ! Tout le monde se fait beau et essaye d'être présentable pour pouvoir gagner le coeur des deux jeunes gens."


--> Il faudrait éviter la répétition ici de "autour de moi" ^^

"Une multitude d'objets lévitaient autour de moi ! Ma lampe de chevet, mes livres, mes vêtements, tous gravitaient en un cercle parfait autour de moi."

C'est mieux non ?

"Je ne comprenais rien à ses pensées qui étaient tellement incohérente."

--> il manque un "s" à "incohérente"

" Personne au alentours, une chance."

--> "personne aux alentours"

"Je compris que avec mes « dons », si on pouvait appeler cela comme ça, je leur avais posés beaucoup de soucis.
Une voix cria, me sortant de mes souvenirs :

_ Alaina, tu vas rater ton avion, il faut que tu te dépêches !"


--> Il faudrait que tu fasse une coupure entre la 1ere phrase et celle qui commence par "Une voix" car c'est autre chose qui arrive. Tu pourais faire juste un petit chapitre avec le départ, enfin ce n'est que mon idée ^^.

Voilà sinon c'est très bien =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantasy-book045.skyrock.com
fan-de-livres94
Modo' s0 Cut£
avatar

▬ Messages : 831
▬ Date d'inscription : 14/03/2009
▬ Age : 23
▬ Localisation : Thann, Alsace

About You
Ton genre de lecture: Young Adult
Ta lecture en cours : Bel-Ami, de Maupassant et Sans Raison, de Patricia Cornwell
T'as des amis sur le fow ?:

MessageSujet: Re: Initiation   Lun 2 Aoû - 22:24

Merci pour tes conseils =)
Pour faire un petit chapitre avec le départ, je sais pas trop parce que c'est pas très long et je ne sais pas si ça vaut la peine de faire un nouveau chapitre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kate-walsh-actu.skyrock.com
cl0oe

avatar

▬ Messages : 1192
▬ Date d'inscription : 13/03/2009
▬ Age : 23
▬ Localisation : Alsace

About You
Ton genre de lecture: Fantastique/Fantasy/Bit-lit
Ta lecture en cours : Oksa Pollock, L'inespérée de Anne Plichota
T'as des amis sur le fow ?:

MessageSujet: Re: Initiation   Mar 3 Aoû - 12:10

Oui c'est vrai ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantasy-book045.skyrock.com
agnese



▬ Messages : 6
▬ Date d'inscription : 28/08/2014

MessageSujet: Re: Initiation   Mar 9 Sep - 18:12

malgré les fautes (qui ont déjà été relevées pour la plupart), c'est tout de même très réussi, bravo à toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Initiation   

Revenir en haut Aller en bas
 

Initiation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Club de Lecture :: Divertissement :: Votre art :: Vos écrits-